[]
l’Observatoire de l’Âgisme
Accueil du site
Auteur : webmaster
Envoyer un message

Articles de cet auteur
septembre 2016
Brexit : les vieux contre les jeunes ?
Une éruption d’âgisme à l’occasion d’un referendum...
Dans les jours qui ont suivi le Brexit, on a pu assister à un même constat alarmant de la part de la majorité des journalistes et des commentateurs de l’actualité : pour reprendre le début d’un éditorial du journal suisse Le Temps, subtilement intitulé "Le Brexit et la « dictature des vieux »" : "L’analyse des résultats du Brexit confirme une fracture entre les générations : les baby-boomers ont mis ko les aspirations des jeunes générations. "
Or les analystes un peu sérieux (voir par exemple : (...)

lire la suite de l'article
février 2016
Conséquences de l’âgisme sur les attitudes de soin
Un article de Stéphane Adam
Auteur
Stéphane Adam, professeur en psychologie, responsable de l’Unité de Psychologie de la Sénescence, université de Liège.
Résumé
L’âgisme (c’est-à-dire l’ensemble de nos stéréotypes négatifs concernant les personnes âgées) a de nombreuses conséquences négatives tant pour le patient âgé lui-même qu’au sein de la relation entre le patient et le personnel soignant. Nous aborderons dans le cadre de cet article quelques éléments de littérature illustrant les conséquences de l’âgisme sur les attitudes de soins.
Mots-clés : Stéréotypes – Âgisme – Soignants - Attitudes de soin - Personnes âgées
Conséquences de (...)

lire la suite de l'article
décembre 2015
Contacter l’observatoire de l’âgisme
Pour nous contacter, le plus simple est de nos envoyer un mail à l’adresse suivante :
A bientôt !

lire la suite de l'article
juin 2015
Quand le jeunisme devient âgisme...
Au sujet du rapport "Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes"
L’Observatoire de l’âgisme a lu avec intérêt le récent rapport présenté au ministre de la Ville, intitulé "Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes".
Il partage avec les auteur-e-s de ce rapport un grand nombre de constats sur la faiblesse des dispositifs permettant de soutenir toutes les formes d’engagement et d’actions portées par les plus jeunes d’entre nous – très souvent victimes, comme les plus vieux d’entre nous, de formes plus ou moins insidieuses d’exclusion.
Il partage donc évidemment le souhait, plus qu’indispensable, de mettre fin à toutes les formes de discriminations (...)

lire la suite de l'article
mai 2015
Une loi liberticide et discriminante pour les personnes dépendantes
Un point de vue de Diégo Pollet, avocat, docteur en droit.
Nous avions évoqué, il y a quelques temps, dans un texte intitulé Supprimer une liberté, est-ce lutter contre la maltraitance... ou maltraiter ? l’article 23 de la loi « relative à l’adaptation de la société au vieillissement ».
Le débat continue avec ci-dessous, l’éditorial de l’Actualité juridique Famille de mai 2015 (éditions Dalloz), où l’avocat et docteur en droit Diégo Pollet pointe le caractère discriminant de cet article, qui supprime le droit de donner ou léguer aux "intervenants à domicile".
Une loi liberticide et discriminante pour les personnes dépendantes
Le projet de loi « relatif à l’adaptation (...)

lire la suite de l'article
juin 2014
Supprimer une liberté, est-ce lutter contre la maltraitance... ou maltraiter ?
Au sujet d’un article du projet de loi "relatif à l’adaptation de la société au vieillissement"
Le projet de loi "relatif à l’adaptation de la société au vieillissement", actuellement à l’étude, prévoit de renforcer la lutte contre les maltraitances, ce dont on ne peut que se réjouir. Parmi ces maltraitances, on connaît la très grande fréquence des maltraitances financières et notamment des situations où un proche de la personne vulnérable, malade et/ou handicapée, profite de sa position de pouvoir pour se faire attribuer dons ou legs... Le proche en question pouvant être un professionnel, un voisin, un membre de la famille, etc.
Pour lutter contre ces maltraitances, que propose le projet de loi ? (...)

lire la suite de l'article
mai 2014
Puisque le malade au volant est vieux, alors, tous les vieux sont des malades du volant !
Médias, conduite automobile et âgisme
Imaginons un monsieur, dont on nous dit qu’il est atteint de narcolepsie. Et que donc il peut soudainement s’endormir au volant. Ce qui expliquerait (à moins que ce soit un chauffard non malade) qu’en 30 ans, ledit monsieur ait déjà causé la mort de trois personnes : une en 1989, une seconde en 1997, une troisième cette année.
Excédés, et craignant pour leur sécurité, les habitants du village où ce monsieur habite viennent de lancer une pétition pour que son permis lui soit retiré. C’est alors que quelques journaux rendent compte de l’affaire et titrent :
Le Progrès : "Une pétition pour interdire de (...)

lire la suite de l'article
mars 2014
Agisme et cancer
Les patients âgés sont "sous-traités"
Le site agevillage.com vient de publier un article sur les liens entre âgisme et cancer :
"Une diatribe du Pr Lawler contre les préjugés des médecins spécialistes du cancer.
"Dans le monde entier, les personnes âgées se voient refuser un accès correct aux soins contre le cancer", affirme le professeur britannique Mark Lawler du Centre pour la recherche sur le Cancer et de la biologie cellulaire.
Dans un éditorial publié par le British Medical Journal (BMJ), le professeur Lawlerde Queens University à Belfast (Irlande) affirme : "il y a des preuves croissantes partout dans le monde que les patients (...)

lire la suite de l'article
mars 2014
Le vocabulaire du vieillissement contribue-t-il à dénigrer nos vieux ?
Une interview de Florence Leduc et de Jean-Jacques Amyot (par Hospimedia)
Sous le titre "Le vocable du vieillissement contribue-t-il à dénigrer nos vieux ?", Hospimedia publie une interview croisée de Florence Leduc, présidente de l’Observatoire de l’âgisme, et de Jean-Jacques Amyot.
" Soucieuse de redorer l’image de la vieillesse en éradiquant tout terme négatif à son propos, Michèle Delaunay n’a de cesse de travailler sur notre vocable. Autonomie, avancée en âge, seniors... la ministre fait de la sémantique une béquille aux préconceptions boiteuses de notre société. Politique du sémantiquement correct, cache-misère ou raisonnement éclairé ?
Anecdotique pour certains, le (...)

lire la suite de l'article
février 2014
Les transports gratuits pour les jeunes et les vieux ?
Agisme et électoralisme...
L’Observatoire de l’âgisme apprend que certains candidats aux municipales promettent par exemple la gratuité des transports aux "jeunes étudiants" et aux "personnes âgées".
L’Observatoire de l’âgisme tient à rappeler qu’il lui semble injuste que "les jeunes étudiants" et "les personnes âgées" ayant les moyens de payer leurs trajets ne le fassent pas et ne voit pas au nom de quel principe (est-ce de la charité, de la pitié ?) un tel cadeau serait fait à ces catégories de citoyens que l’âge ne rend pas ni plus ni moins citoyens que les autres.
L’Observatoire de l’âgisme se réjouirait en revanche que des (...)

lire la suite de l'article
octobre 2013
Les discriminations liées à l’âge sont en régulière augmentation
Entretien avec Dominique Baudis
Dominique Baudis : « Les discriminations liées à l’âge sont en régulière augmentation »
Alors qu’est célébrée mardi 1er octobre la Journée mondiale des personnes âgées, Dominique Baudis, le Défenseur des droits, alerte sur la progression des refus d’accès à l’assurance, au crédit ou même au logement :
Lire l’interview sur le site du journal La Croix.

lire la suite de l'article
octobre 2013
Communiqué de presse
L’Observatoire de l’âgisme fixe sa feuille de route
Septembre 2013
L’Observatoire de l’Agisme fixe sa feuille de route
à l’occasion de son Assemblée générale.
Créé en 2008, l’Observatoire de l’âgisme est un collectif rassemblant associations, médias, chercheurs, personnalités..., désireux de réfléchir aux discriminations liées à l’âge (âgisme) afin de mieux lutter contre